Des scènes incroyables alors que l’Irlande remporte la dernière victoire pour terminer les Six Nations en tête

Irlande 15

Ecosse 14

ENYA BREEN A ÉTÉ l’héroïne du temps additionnel au Kingspan Stadium de Belfast ce soir alors que l’Irlande a terminé le Tournoi féminin des Six Nations sur le plus spectaculaire des sommets.

Menant de trois points à la mi-temps, l’équipe de Greg McWilliams semblait se diriger vers sa quatrième défaite en cinq matchs – et une possible dernière place – lorsque trois pénalités consécutives d’Helen Nelson ont placé l’Écosse aux commandes. Cependant, après avoir perdu lors d’une tentative convertie à la dernière minute lorsque les équipes se sont rencontrées lors des éliminatoires de la Coupe du monde à Parme en septembre dernier, l’Irlande a assuré que ses cousins ​​​​celtiques subiraient le même sort grâce à un arrêt des sept points de Breen dans la mort.

Jouant dans sa province natale, Neve Jones a converti un essai en première mi-temps et a mérité le titre de Joueuse du

Malgré la défaite 69-0 à l’extérieur la semaine dernière face à l’Angleterre, qui a remporté un troisième Grand Chelem en quatre saisons ce jour-là, l’entraîneur-chef de l’Irlande McWilliams n’a apporté que trois changements à sa formation de départ pour ce match. Deux d’entre eux se sont concrétisés avec la débutante Vicky Irwin et Nikki Caughey obtenant le feu vert pour remplacer le duo blessé Eimear Considine et Nicole Cronin à la ligne de base.

Devant, le récupéré Sam Monaghan est revenu (aux dépens d’Aoife McDermott) pour rejoindre la capitaine de l’équipe Nichola Fryday au deuxième rang.

Il y avait une atmosphère de carnaval dans la préparation du coup d’envoi mais, une fois l’action commencée, l’Irlande s’est retrouvée à courir après le match presque immédiatement.

Après avoir choisi de toucher un penalty à bout portant, les visiteurs ont eu plusieurs occasions de passer le jeu blanc avant que la numéro 8 Evie Gallagher n’applique enfin la touche finale. Bien que le coup bonus suivant de Nelson ait été large, les Écossais avaient établi leur position avec un style impressionnant.

Le match n’en était encore qu’à ses débuts, bien sûr, et l’Irlande s’est finalement débarrassée de ses nerfs pour mettre la pression sur la défense écossaise. Une forte pause de Breen a enflammé la foule, avant que les hôtes n’ouvrent enfin leur compte à la 16e minute.

Bien qu’elle opère dans le groupe irlandais, Hannah O’Connor, originaire de Galway, est une botteuse régulière pour le Leinster et le Blackrock College. L’industrieux n ° 8 semblait un peu ambitieux pour aller chercher les poteaux de loin, mais a superbement trouvé la gamme avec des mètres à revendre.

Bien que l’Irlande ait dominé la possession de part et d’autre de la marque du premier quart, quelques erreurs de manipulation, non aidées par la pluie persistante qui s’est abattue sur Ravenhill, leur ont refusé un élan précieux dans la moitié de terrain adverse. O’Connor a eu l’occasion de donner l’avantage à l’Irlande avec un penalty raté à la 27e minute, mais cette fois à quelques centimètres du but.

Neve Jones avec son prix d’homme du match.

Source : Laszlo Geczo/INPHO

L’Ecosse s’est aventurée dans la moitié de terrain irlandaise au fur et à mesure que le match avançait, mais l’excellent travail défensif de Linda Djougang et O’Connor leur a bloqué le chemin vers les poteaux.

Alors que la mi-temps a commencé avec l’Irlande concédant une tentative de maul, ils ont fini par faire exactement le contraire. La décision de Caughey de lancer un penalty en touche à la 38e minute était astucieuse, car un long coup de pied arrêté s’est terminé avec l’excellent Jones qui a cliniquement fait basculer le ballon pour sa deuxième tentative de la campagne.

Breen n’a pas pu remplacer les figurants, mais cela n’a pas empêché l’Irlande d’apporter une marge de 8-5 à la pause. L’Écosse avait mené par le même score au milieu de leur rencontre très disputée à Parme l’année dernière et compte tenu de la façon dont la seconde moitié de cette égalité s’est déroulée et s’est effondrée, il était difficile de prédire ce qui se jouerait ici.

Les charges de Bryan Easson n’ont certainement pas été découragées par un déficit de trois points et ont maintenu l’Irlande sur la défensive pendant une grande partie du troisième quart. Bien qu’ils n’aient jamais menacé d’ajouter un deuxième essai pendant cette période, une pénalité de routine de Nelson a nivelé les choses à la 53e minute et elle a répété l’astuce pour mettre son équipe à la hausse à l’heure.

Avec le vent très en sa faveur, Nelson a décroché un autre effort monstrueux dans les 10 mètres pour donner à son équipe une mainmise de six points sur le tableau de bord.

Dans une tentative de remettre son équipe en lice, McWilliams a aligné une pléthore de remplaçants, y compris le triumvirat avant de Katie O’Dwyer, Grace Moore et Maeve Og O’Leary.

Un sort soutenu à l’intérieur du ’22’ écossais (la première de la mi-temps) a presque produit un deuxième essai dans les 10 dernières minutes, mais leurs homologues celtiques têtus ont perdu la possession. Cependant, une charge de Jones a maintenu l’Écosse sous pression et l’Irlande s’est soudainement retrouvée implacable dans sa quête d’une victoire de retour.

Il semblait que ça allait être si proche et si loin, jusqu’à ce que Breen franchisse la ligne à droite des poteaux dans le temps additionnel. Tout dépendait de la femme de Cork à ce stade et elle a montré des nerfs d’acier pour convertir son propre tir à cinq points pour assurer une victoire d’un point pour l’Irlande.

Buteurs de l’Irlande

Tentatives: Neve Jones, Enya Breen

Conversion : Hannah O’Connor [0 from 1]Enya Breen [1 from 1]

Les sanctions: Hannah O’Connor [1 from 2]

Buteurs écossais

REGARDER LES SPORTS
DIFFÉREMMENT

Rapprochez-vous des histoires qui comptent avec des analyses, des idées et des discussions exclusives sur The42 Membership.

Devenir membre

Tentatives: evie gallagher

Conversion : Hélène Nelson [0 from 1]

Les sanctions: Hélène Nelson [3 from 3]

IRLANDE: Vicki Irwin; Aoife Doyle, Sene Naoupu, Enya Breen, Molly Scuffil-McCabe ; Nikki Caughey (Michelle Claffey ’60), Kathryn Dane (Ailsa Hughes ’76); Linda Djougang, Neve Jones, Christy Haney (Katie O’Dwyer ’60); Nichola Fryday, Sam Monaghan; Dorothy Wall (Grace Moore ’65), Edel McMahon (Maeve Og O’Leary ’65), Hannah O’Connor.

Remplaçants: Emma Hooban, Chloe Pearse, Katie O’Dwyer, Aoife McDermott, Grace Moore, Maeve Og O’Leary, Ailsa Hughes, Michelle Claffey.

ÉCOSSE: Chloé Rollie; Rhona Lloyd, Lisa Thomson, Helen Nelson, Shona Campbell (Emma Orr ’58); Sarah Law (Megan Gaffney ’58), Caity Mattinson; Molly Wright (Leah Bartlett ’65), Lana Skeldon, Christine Belisle; Emma Wassell, Sarah Bonar; Rachel Malcolm, Rachel McLachlan (Louise McMillan ’63); Ève Gallagher.

Remplaçants: Jodie Rettie, Leah Bartlett, Katie Dougan, Louise McMillan, Eva Donaldson, Mairi McDonald, Emma Orr, Megan Gaffney.

Arbitre: Maggie Cogger-Orr (Nouvelle-Zélande).

BTL 5

.

Add Comment