Un besoin de surveillance de l’ototoxicité chez les adultes atteints de rhumatisme… : The Hearing Journal

Emmanifer et Hansen1 fournir une mise à jour sur la déficience auditive et la polyarthrite rhumatoïde (PR) qui nécessite des recherches sur cette maladie et ses effets primaires, secondaires et iatrogènes sur la fonction auditive.deux La polyarthrite rhumatoïde est connue pour affecter les os et les articulations des personnes diagnostiquées avec cette maladie.3 Il s’agit d’une maladie auto-immune progressive, inflammatoire, chronique qui est connue pour affecter fréquemment les articulations synoviales avec des lésions et des douleurs à l’intérieur et à l’extérieur de l’articulation.3 De par sa nature, la PR a été associée à une invalidité progressive et permanente avec une qualité de vie altérée, y compris des défis socio-économiques pour l’individu et sa famille, ainsi qu’un décès prématuré.1-3 Guo et al. énumère les défis rencontrés par les personnes atteintes de PR, y compris les articulations raides, sensibles et/ou enflées, la perte d’appétit, la fièvre et la fatigue, avec une foule d’autres difficultés ou troubles potentiels qui peuvent être directement dus à la PR.3

www.shutterstock.com. Ototoxicité, santé, polyarthrite rhumatoïde.

NOTRE RECHERCHE

Khoza-Shangase et Riva ont mené un examen de la portée de la fonction auditive chez les adultes atteints de PR, dans le cadre des efforts de l’Afrique du Sud pour faire évoluer le paradigme des soins de l’oreille et de l’audition vers les soins préventifs.deux Les auteurs ont trouvé un manque important de preuves sur les effets primaires (de la maladie elle-même) ainsi que sur les effets tertiaires potentiels (causes iatrogènes des médicaments prescrits dans cette population). L’examen a été entrepris afin d’évaluer les preuves disponibles pour promouvoir les programmes d’audiologie préventive dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI), comme l’Afrique du Sud. La revue a analysé les preuves publiées sur la fonction auditive chez les adultes atteints de PR de janvier 2010 à août 2020 via Sage, ScienceDirect, PubMed, Scopus, Medline, ProQuest et Google Scholar. Les études publiées en anglais rapportant la fonction audiologique chez les adultes atteints de PR ont été incluses. Sur 832 enregistrements de titres initiaux, 18 articles ont été inclus dans l’examen final de la portée.

Le petit nombre d’études disponibles, principalement issues de pays à revenu élevé, ont mis en évidence que la perte auditive survient dans cette population avec une prévalence allant de 21,3 %4 et 66,6%5, même si la cause reste incertaine. La forte prévalence publiée de la perte auditive dans cette population est supérieure à celle enregistrée dans les groupes témoins sains.8 Cette perte auditive n’est pas de nature, de degré ou de configuration typique ; cependant, la perte auditive neurosensorielle à haute fréquence était la plus répandue, ce qui rend difficile mais nécessaire le diagnostic différentiel entre l’impact du vieillissement, l’exposition au bruit et les médicaments sur ordonnance dans cette population. Les études examinées ont également révélé la nécessité d’une batterie de dépistage systématique et standardisée dans cette population, pour un diagnostic précis, ainsi qu’une analyse comparative des résultats au sein et entre les populations. Cette batterie d’évaluation, pour être sensible et spécifique, tout en facilitant la détection précoce, doit inclure les mesures appropriées à cette fonction.deux Les taux de prévalence signalés précédemment étaient plus élevés lorsque des mesures sensibles avancées, telles que les émissions otoacoustiques et les outils à ultra-haute fréquence, faisaient partie de la batterie d’évaluation. Le fait que la plupart des études examinées se fondent uniquement sur des tests audiométriques de base indique une probabilité de sous-estimation de la perte auditive dans cette population, en particulier la perte auditive ototoxique, car cette perte est insidieuse, mais a le potentiel d’être évitée, contrairement aux principales causes. de perte auditive (surdité de transmission) dans cette population, qui comprend l’implication des articulations ossiculaires de l’oreille moyenne (l’articulation incudo-stapédienne et l’articulation incudo-malléolaire) dans le processus de la PR.6.7 Il existe d’autres causes potentielles de perte auditive neurosensorielle dans cette population, en plus de l’ototoxicité, et celles-ci comprennent la névrite, la vascularite ou les troubles immunologiques.4,8,9

IMPLICATIONS CLINIQUES ET DE RECHERCHE

Avec l’accent mis sur les initiatives d’audiologie préventive, la prévention de l’ototoxicité potentielle comme cause de perte auditive chez cette population devient une priorité. C’est particulièrement le cas lorsque les preuves indiquent que les médicaments les plus prescrits dans cette population, prescrits pour prévenir d’autres dommages et la corrosion des articulations de l’individu et non pour guérir la polyarthrite rhumatoïde, sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les antirhumatismaux modificateurs de l’humeur. (ARMM)3.10 comme la sulfasalazine, le méthotrexate et l’hydroxychloroquine, avec des signes d’ototoxicité liés à certains d’entre eux.11-14

Avec cette association clairement établie entre la PR et la perte auditive, en particulier la perte auditive évitable sous forme d’ototoxicité, elle met en évidence la nécessité de poursuivre les recherches dans cette population, notamment des études sur l’influence potentielle des traitements sur la fonction auditive et l’équilibre. Une recherche bien conçue est nécessaire qui intègre des mesures diagnostiques audiologiques sensibles dans ses protocoles de test et ses conceptions de recherche qui facilitent un diagnostic causal différentiel clair. Bien que la PR ne fasse pas partie des affections/maladies normalement prioritaires dans le classement de la charge de morbidité, elle touche entre 0,5 % et 1 % de la population mondialequinzeet Safiri et al.seize font valoir que, en tant que défi mondial majeur de santé publique, les taux d’incidence et de prévalence de la PR normalisés selon l’âge augmentent, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire comme le Paraguay et le Guatemala ; cependant, les pays à revenu élevé comme le Canada augmentent également. pas pardonné à ces auteursseizesoutenu par Khoza-Shangase et Rivadeux plaider pour la détection et la prise en charge précoces de la PR afin d’atténuer la morbidité associée à cette affection, y compris la prévention de la perte auditive.

RÉFÉRENCES

1. Emamifar, A., Hansen, IM (2018). Une mise à jour sur la déficience auditive chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Journal d’otologie13(1), 1-4. https://doi.org/10.1016/j.joto.2017.10.002

2. Khoza-Shangase, K., Riva, R. (2021). Fonction auditive chez les adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde : examen de la portée de la planification de l’audiologie préventive. Journal indien d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie de la tête et du cou1-2, https://doi.org/10.1007/s12070-021-02747-x

3. Guo Q, Wang Y, Xu D, Nossent J, Pavlos NJ, Xu J (2018). Polyarthrite rhumatoïde : mécanismes pathologiques et thérapies pharmacologiques modernes. recherche osseuse6(1), 1-4. https://doi.org/10.1038/s41413-018-0016-9

4. Ahmadzadeh A, Daraei M, Jalessi M, et al. (2017). État auditif chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Le Journal de laryngologie et d’otologie131(10), 895-9. https://doi.org/10.1017/S0022215117001670

5. Tsirves GK, Voulgari PV, Pelechas E, Asimakopoulos AD, Drosos AA (2019). Atteinte cochléaire chez les patients atteints de maladies rhumatismales auto-immunes systémiques : une étude clinique et de laboratoire comparative. Archives européennes d’oto-rhino-laryngologie276(9), 2419-26. https://doi.org/10.1007/s00405-019-05487-5

6. Lobo FS, Dossi MO, Batista L, Shinzato MM (2016). Déficience auditive chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde : association avec des anticorps anti-protéine citrullinée. Rhumatologie clinique35(9), 2327-32. https://doi.org/10.1007/s10067-016-3278-x

7. Nasution, ME, Haryuna, TS (2019). Le niveau élevé de métalloprotéinase-3 matricielle peut affecter la fonction auditive chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Journal de l’Association médicale chinoise82(4), 272-6. https://doi.org/10.1097/JCMA.0000000000000036

8. Özcan, M., KarakuŞ, FM, Gündüz, O., Tuncel, Ü., Şahin, H. (2002). Perte auditive et atteinte de l’oreille moyenne dans la polyarthrite rhumatoïde. Rhumatologie internationale22(1), 16-9. https://doi.org/10.1007/s00296-002-0185-z

9. Galarza-Delgado, DA, González, MJ, Torres, JR, Soto-Galindo, GA, Flores, LM, González, JL (2018). Détection précoce de la perte auditive dans la polyarthrite rhumatoïde et le syndrome de Sjögren primaire à l’aide de l’audiométrie haute fréquence étendue. Rhumatologie clinique. 37(2), 367-373. https://doi.org/10.1007/s10067-017-3959-0

10. Alonso, L., Gutiérrez-Farfán, I., Peña-Ayala, A., Pérez-Bastidas, ME, Espinosa, R. (2011). Signification clinique de l’atteinte auditive dans la polyarthrite rhumatoïde : une étude cas-témoins. Avis de recherche académique internationale. https://doi.org/10.5402/2011/208627

11. Raut VV, Cullen J, Cathers G (2001). Perte auditive dans la polyarthrite rhumatoïde. Journal d’oto-rhino-laryngologie30(5). https://doi.org/10.2310/7070.2001.19580

12. Favrelière S, Delaunay P, Lebreton JP, et al. (2020). Surdité médicamenteuse : une étude cas/non-cas dans la base de données française de pharmacovigilance. Pharmacologie fondamentale et clinique34(3), 397-407. https://doi.org/10.1111/fcp.12533

13. Seçkin, Ü., Özoran, K., Ikinciogullari, A., Borman, P., Bostan, EE (2000). Ototoxicité de l’hydroxychloroquine chez un patient atteint de polyarthrite rhumatoïde. Rhumatologie internationale19(5), 203-4. https://doi.org/10.1007/s002960000054

14. Polanski JF, Tanaka EA, Barros H, Chuchene AG, Miguel PT, Skare TL (2021). Chloroquine, hydroxychloroquine et perte auditive: une étude chez des patients atteints de lupus érythémateux disséminé. le laryngoscope131(3), E957-60. https://doi.org/10.1002/lary.28873

15. Uhlig T, Moe RH, Kvien TK (2014). Le fardeau de la maladie dans la polyarthrite rhumatoïde. Pharmacoéconomie32(9), 841-51. https://doi.org/10.3389/fnut.2017.00052

16. Safiri, S., Kolahi, AA, Hoy, D., et al. (2019). Fardeau mondial, régional et national de la polyarthrite rhumatoïde 1990-2017 : une analyse systématique de l’étude Global Burden of Disease 2017. Annales des maladies rhumatismales78(11), 1463-71. http://dx.doi.org/10.1136/annrheumdis-2019-215920

Add Comment